La Boite à Brunch

Le Brunch, une histoire centenaire

La Boite à Brunch n’a pas inventé le brunch mais sait comment le sublimer! Ce repas est tout simplement une contraction des mots « breakfast » et « lunch ». Il existe depuis bien plus longtemps qu’on le pense, et son invention relève de l’anecdote…

Britannique ou Américain ?

Dès sa création, les anglais et les américains s’arrachent l’invention du Brunch, néanmoins, il semblerait que ce repas que nous aimons tant, nous vienne tout droit des Etats-Unis, à la fin du XIX°siècle, et arrivera seulement quelques années plus tard en Grande Bretagne.

La jeunesse ingénieuse…

Même plus de 100 ans en arrière, l’époque avait de bien grandes similitudes avec les comportements et envies de notre société actuelle.

D’après les sources, le Brunch serait né ni plus ni moins du phénomène de la gueule de bois (oui oui, vous avez bien lu !).

Il aurait donc été créé par de jeunes américains fortunés, qui faisaient la fête le samedi soir jusqu’au bout de la nuit, et qui avaient donc du mal à se réveiller le dimanche matin à 8h pour le petit-déjeuner (on les comprend…). Le déjeuner ne les satisfaisait pas plus, bien trop copieux et gras. C’est dans ce contexte que ces jeunes ont donc été à l’origine de la création de notre repas préféré du dimanche.

Aujourd’hui, il est clair qu’on apprécie le brunch même si on s’est couché à 21h la veille (on voit que nos américains fêtards ne connaissaient pas le couvre feu). Néanmoins on remercie quand même vivement ces jeunes américains d’avoir fait la fête jusqu’à pas d’heures et d’avoir été si ingénieux.

L’auteur qui arriva à ses « faims » !

Il fallait donc créer, de toute urgence, un nouveau repas, pour tous ces pauvres fêtards dont ni le sommeil, ni l’estomac étaient respectés.Et c’est ce que Guy Beringuer a tenté de faire comprendre dans son article publié en 1895 « Brunch : A plea » qui peut être traduit, par « le Brunch : par pitié ! ». Sa proposition était toute simple : proposer un repas à déguster à partir de 11h qui mêlerait la gourmandise d’un petit déjeuner et le raffinement d’un déjeuner. Ce n’était pas une si mauvaise idée, puisque le terme Brunch entra dans le dictionnaire d’Oxford l’année suivante. On remercie donc Guy d’avoir insisté! 

On peut dire qu’aujourd’hui, le brunch est le délicieux synonyme de grasses matinées, de gourmandises, de paresse et de plaisirs partagés… et sachez que l’équipe de La Boite à Brunch tente de le réinventer chaque dimanche pour votre plus grand plaisir!